Section 32

De nombreux emplois impactés par les crues de l’Huveaune


Plusieurs pôles d’activités en zone inondable

Plus de 50 000 emplois sont touchés par une crue centennale de l’Huveaune selon l’étude de vulnérabilité. Les deux-tiers de ces emplois sont situés sur la partie aval du bassin versant, c’est-à-dire à l’aval de la ville d’Aubagne.

Emplois en zone inondable pour la crue centennale – secteur Huveaune aval (source : CEREMA Méditerranée)

En cas de crue exceptionnelle, près de 70 000 emplois sont touchés par la crue de l’Huveaune, essentiellement à l’aval du bassin versant. 70 % des emplois sont concernés par des hauteurs d’eau supérieures à 1 mètre.

Plusieurs zones d’activité commerciale constituant des pôles commerciaux à l’échelle départementale sont présentes sur le bassin de l’Huveaune, notamment la zone industrielle des Paluds située à l’est de la commune d’Aubagne. À noter également la présence d’une multitude de zones d’activités, plus ou moins structurées et identifiées en tant que pôle. C’est le cas sur le sous bassin versant du Jarret ainsi que sur la partie amont de l’Huveaune.

La plaine d’Aubagne – Gémenos

La plaine d’Aubagne – Gémenos accueille deux zones d’activités très importantes : la zone des Paluds (côté Aubagne) et la zone d’activité de Gémenos (ou de la plaine de Jouques). Les deux zones sont accolées. Une zone commerciale est également présente sur ce même secteur (Aubagne). Le site a connu un développement fulgurant au cours des deux dernières décennies. La Zone Industrielle des Paluds regroupe environ 12 000 emplois. Si cette zone est sensible aux débordements de l’Huveaune et du Fauge, qui longe une partie de la zone d’activité : le risque d’inondation par ruissellement est omniprésent. En effet, la zone des Paluds est un ancien marais. Asséché et imperméabilisé, ce secteur a dorénavant une faible capacité d’infiltration et tend à stocker l’eau, selon son fonctionnement historique. La ZAC Aubagne-Gémenos fait l’objet d’une étude spécifique (démarche « atelier des territoires » portée par l’Etat et l’Agence de l’Eau) pour évaluer les possibilités de désimperméabilisation.

Un pôle industriel relié au port de Marseille

Selon la base des installations classées, une quinzaine d’Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) non-SEVESO sont en zone inondable pour une crue centennale. Plus de la moitié de ces installations sont en aléa fort. Parmi ces ICPE, le site Arkema en bordure d’Huveaune à Saint-Menet, fabriquant des produits chimiques réactifs à l’eau, fait partie des points d’attention les plus sensibles du bassin.

0
0  
0  
0  
0  
0