Section 30

Une population vulnérable face au risque inondation


Le bassin versant de l’Huveaune, et en particulier ses communes qualifiées de périurbaines, a connu une croissance démographique très forte durant ces 30 dernières années. La population du territoire est d’environ 1 million d’habitants (population totale des communes le composant).

Depuis 1990, toutes les communes du périmètre PAPI ont connu une croissance démographique positive et seules 4 ont connu une croissance inférieure à 10 %.

Pour une crue centennale, près de 61 000 personnes sont touchées par les débordements de l’Huveaune et de ses affluents.

L’étude vulnérabilité (DDTM13 / CEREMA), réalisée en 2018, rend notamment compte du nombre d’habitants en zone inondable (mais également du type de logements impactés).


Pour la partie aval, on peut noter pour exemple que le secteur de la Capelette (Marseille) est particulièrement touché, avec plus de 6 000 personnes résidant en zone inondable, dont les deux tiers avec des hauteurs d’eau supérieures à 1 mètre. Les secteurs de Saint-Giniez, Sainte-Marguerite et la Blancarde sont également très impactés.
Un recensement et une cartographie des enjeux en zone inondable (établissements sanitaires, recevant du public, etc.) existe (malette du Référent Départemental Inondation, mission RDI de la DDTM13).

Une trentaine d’établissements scolaires sont situées en zones inondables pour la crue centennale, principalement réparties entre Marseille (23 sites) et Aubagne (8 sites). Plus de la moitié de ces établissements sont en aléa fort pour une crue centennale, c’est-à-dire cumulant des hauteurs d’eau au moins supérieures à 50 cm et des vitesses au moins supérieures à 0,5 m/s. Sept établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont situés en zone inondable pour la crue centennale La moitié de ces établissements est située en aléa fort.

1
0  
0  
1  
0  
0