Section 11

Crues et inondations de 1892


Cette crue a impacté l’ensemble du bassin versant avec des débits estimés de 70 m³/s à Roquevaire, il aurait dépassé 270 m³/s à Aubagne (ce qui correspondrait, à l’époque, à une période de retour de 350 ans) et 330 m³/s à l’aval. Elle est considérée comme la crue de référence, la plus forte connue, sur le territoire. L’épicentre de l’épisode pluvieux était localisé sur Marseille (221 mm en 4 heures) et Aubagne. La crue a provoqué d’importantes inondations aggravées par le ruissellement urbain et les écoulements au sein des villes.

0
0  
0  
0  
0  
0